Le cinéma de Tietie007.

Le cinéma de Tietie007.

FRANçOISE ARNOUL ET LE FRUIT DéFENDU.

 

Un singulier film dans la filmographie d'Henri Verneuil. Plutôt connu pour ses films d'action comme le célébrissime Clan des siciliens ou par ses comédies, comme La Vache et le Prisonnier, ce Fruit défendu (1952) est curieux à double titre. Premièrement c'est un vaudeville bourgeois, genre peu filmé par notre cinéaste d'origine arménienne et secundo, Fernandel, qui a filé la métaphore comique durant toute sa carrière, joue ici un médecin rangé qui devient possédé par le "démon de midi" ! Celui qui fut Ignace joue là le docteur Pellegrin, un veuf tristounet, en charge de deux enfants,

 


 

qui, à Arles, rencontra la belle Armande, jouée par Claude Nollier,

 


 

une bourgeoise "plan-plan" plus intéressée par la comptabilité que par les désirs de son médecin de mari.

 


 

Le bon docteur Pellegrin, notable arlésien, qui se fait tirer le portrait si bien,

 


 

s'ennuie avec sa nouvelle femme ! Lors d'une escapade marseillaise, pour faire quelques emplettes, voici que Fernandel rencontra, à la gare Saint-Charles, la jeune Martine, jouée par Françoise Arnoul,

 


 

donzelle qui loin du classicisme d'Armande, respire la sensualité ! Le bon docteur Pellegrin est totalement envoûté par cette créature,

 


 

qui le mène par le bout du nez,

 


 

et le pousse à mentir à sa femme !

 


 

Fou de Martine,

 


 

rongé par la concupiscence,

 


 

notre médecin de province embaucha sa maîtresse comme son assistante, pour la garder près de lui et pour tromper sa femme. Mais voilà, Armande n'est point dupe, et va découvrir le pot aux roses,

 


 

mettant le docteur devant un choix cornélien ! Garder sa bourgeoise plan-plan ou se consumer avec sa jeune maîtresse ?

 


 

Notre notable choisira la première solution, et la morale sera sauve. Ce long-métrage qui n'est pas resté dans l'histoire et comme je l'ai déjà dit, singulier par ce rôle, à contre-emploi, de Fernandel, mais m'a aussi fait découvrir la belle Françoise Arnoul, le "fruit défendu", qui électrisa le bon docteur,

 


 

avec ce charme quasi diabolique !

 


 

Car pour l'année 1952, certaines scènes avec Françoise sont assez osées,

 


 

et ont du faire fantasmer quelques hommes des années 50 ! Oubliée aujourd'hui, Françoise Arnoul fut, à son époque, la concurrente affichée de Brigitte Bardot, avec son jolie minois et son caractère en acier trempé ! Ce Fruit défendu vaut donc surtout pour la découverte de cette actrice dans un rôle  de tentatrice qui affole les sens de Fernandel ! Une curiosité dans la filmographie de Verneuil.

 


 

 



05/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres