Le cinéma de Tietie007.

Le cinéma de Tietie007.

JAMES DEAN, NATHALIE WOOD, SAL MINEO, LA MALEDICTION DE LA FUREUR DE VIVRE.

(Sal Mineo, James Dean, Nathalie Wood)

 

En 1955, Nicolas Ray, avec sa Fureur de vivre, projetait James Dean au sommet de la gloire cinématographique, nouvelle icône de la jeunesse américaine. La Fureur est surtout le témoignage sociologique de la montée en puissance des jeunes dans la société américaine et du déclin de la famille patriarcale, et annonce, déjà, les révoltes étudiantes des années 60 qui virent l'irruption de la classe jeune sur la scène politique.  Le film de Ray est avant tout une étude psychologique des rapports parents/adolescents plutôt qu'un manifeste politique, mais il consacre les jeunes en tant que "sujets", prodrome indispensable à une consécration citoyenne future.

Mais au-delà du long-métrage, le destin des trois acteurs principaux fut tragique. James Dean fut victime d'un accident de la route, la même année,

 


 

fauché en pleine gloire. Sal Mineo,

 


 

lui, fut assassiné par un toxicomane en manque, à Los Angeles, en 1976, alors qu'il rentrait chez lui. John Lennon offrit une forte récompense pour retrouver le meurtrier, un certain Lionel Ray Williams.

Quant à Nathalie Wood,


 

elle disparut en mer, en 1981, tombée d'un yacht où son mari, Robert Wagner et un ami, Christopher Walken, passaient une soirée bien arrosée ! On la retrouva noyée, peu après, elle avait 43 ans.

Pour ces trois acteurs, la fureur de vivre a été rapidement mortelle.

 




27/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres