Le cinéma de Tietie007.

Le cinéma de Tietie007.

SCIENCE-FICTION.


ALIEN, LE 8eme PASSAGER.

 

En 1979, un OVNI cinématographique marqua la fin des seventies, Alien, le 8eme passager. Inspiré de l'univers terrifiant d'HP.Giger, Ridley Scott va réaliser un huis-clos interstellaire entre 2001, l'Odyssée de l'espace et un slasher de type Vendredi 13, avec un "tueur" xénomorphe. L'équipage du Nostromo, vaisseau spatial transportant des minerais, se réveilla dans une atmosphère paisible.

 


 

Après un déjeuner roboratif, une planète se profile à l'horizon, l'occasion pour jouer à l'explorateur pour l'équipage du Nostromo. John Hurt,

 


 

qui sortait juste de Midnight Express, s'aventura dans un champ de fleurs vénéneuses, et ramena un mystérieux xénomorphe qui parasita son visage.

 


 

Cet étrange animal, un moment disparu, va surgir du bide du malheureux astronaute,

 


 

provoquant l'effroi de l'équipage.

 


 

Va s'en suivre un huis-clos étouffant, dans un espace sombre et suintant, magnifié par la métallique esthétique de Scott. Un à un, les membres de l'équipage, vont y passer, dévorés par une créature monstrueuse, rapace et silencieuse, qui va commencer son petit-déjeuner par le pauvre Harry Dean Stanton.

 


 

Seuls Ripley, interprétée par Sigourney Weather,

 


 

et son chat roux, s'en sortiront !

 


 

Mais ce 8eme passager n'avait pas dit son dernier mot !

 


 

 

 

 


28/10/2016
0 Poster un commentaire

RENCONTRES DU TROISIEME TYPE.

 

Le 11 mars 1978, alors que Claude François s'électrocutait dans son appartement parisien, mon oncle et ma tante, pour mon anniversaire, m'amenèrent au cinéma à Marseille, j'avais 12 ans. Entre la Coccinelle et Rencontres du Troisième Type, je choisis le second, aimanté par cette rencontre extra-terrestre. Je n'avais rien compris au film, mais les images époustouflantes et une musique envoutante, m'avaient projeté dans un monde parallèle ! Ce Spielberg atypique, qui tutoyait les limites du fantastique, prit donc sa place dans mon panthéon cinématographique.

 



23/10/2016
0 Poster un commentaire

Rencontre du 3eme type avec Claude François !

 

Non, ne vous inquiétez pas, je n'ai ni fumé la moquette, ni des herbes de Provence, qui m'aurait fait rencontrer, hier soir, sous un ciel bas et lourd, le fantôme de Cloclo.
Mais ce 11 mars 1978, je viens d'avoir 12 ans et, comme à l'accoutumé, mon oncle et ma tante nous amenèrent, moi et mon frère au cinéma à Marseille, sur la Canebière. Dans l'après-midi, la nouvelle est tombée, terrible, inimaginable ...Claude François, plus grande star hexagonale du moment, favori des shows de Maritie et Gilbert Carpentier, meurt dans sa salle de bain, électrocuté par une applique électrique défaillante. Le soir, sur la plus belle avenue du monde, je choisis d'aller voir Rencontre du 3eme type, de Steven Spielberg, car je suis fasciné par les OVNI. Le film est long, incompréhensible, magique, obscur et se finit par cette symphonie céleste, dont il m'est encore resté le souvenir.

 



08/09/2013
0 Poster un commentaire

L'invasion des profanateurs, allégorie de la guerre froide.

 

L'invasion des profanateurs, réalisé par Don Siegel et sorti en 1956, nous narre l'invasion de Santa Mira, petite ville de la banlieue de Los Angeles, par une bande d'extra-terrestre qui fabrique des clones des habitants pour les remplacer. Un médecin, joué par Kevin McCarthy,

 


 

et sa fiancée, Dana Wynter, s'aperçoivent progressivement que quelque chose cloche, chez certains habitants, qui se comportent de manière mécanique, comme des robots. Bientôt, ils vont découvrir que des plantes bizarres pondent des sortes d'oeufs,

 


 

qui fabriquent les clones des habitants de la ville, les remplaçant dans leur sommeil.

Il y a un double mouvement dans ce long-métrage. D'un côté, la narration de l'american way of life, avec les belles voitures, les intérieurs douillets avec leurs cuisines aménagées, saturées d'appareils électro-ménagers, illustrant la puissance de l'Amérique, de l'autre, cette invasion sournoise, ici extra-terrestre, mais qui pourrait être "communiste", à cette époque de guerre froide.

A noter que cette prise de contrôle des terriens par des extra-terrestres sera exploitée, un peu plus tard, par la série Les Envahiseurs, à la fin des années 60, avec Roy Thinnes/David Vincent, dans le rôle du docteur Bennell,


 

qui vouera son existence à démasquer les aliens ayant une forme humaine. A noter aussi ces plantes qui pondent des oeufs, idée qui sera reprise dans la série des Alien.

Enjoy the Body Snatchers !



02/08/2013
0 Poster un commentaire