Le cinéma de Tietie007.

Le cinéma de Tietie007.

THE MISFITS OU LA FIN D'UNE EPOQUE.

 

Il y a des films qui transcendent leur statut artistique pour passer dans l'histoire du cinéma, témoin du début ou de la fin d'une époque. The Misfits, tourné par John Huston, en 1961. Le long-métrage, scénarisé par Arthur Miller, dernier époux de Marilyn, narrait la fin du vieil Ouest, avec ses derniers cow-boys traînant leur vieille carcasse dans des kermesses équestres. Les grands espaces et les hommes de l'Ouest étaient remplacés par cette Amérique citadine, des gratte-ciel et de Wall-Street, renvoyant cette Amérique profonde dans les tréfonds de l'histoire.

Cette histoire de déclin inexorable de cette Amérique des pionniers allaient se conjuguer avec la fin d'une certaine époque du cinéma, celle des grands studios, des étoiles de l'entre-deux-guerres, comme Clark Gable, ou des jeunes premiers des années 50, comme Marilyn Monroe et Montgomery Clift.

Clark Gable, mythique Rhett Butler dans Autant en emporte le vent, émouvant dans le rôle d'un vieux cow-boy déchu, mourra peu après la fin du film et The Misfits fut le dernier rôle de Marilyn. Quant à Monty Clift, survivant d'un terrible accident de voiture, les années 60 furent une lente descente aux enfers. Et puis il y a la lancinante musique d'Alex North pour accompagner cette lente descente ...


 

 



13/03/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres