Le cinéma de Tietie007.

Le cinéma de Tietie007.

Plein Soleil sur Alain Delon.

 

Alain Delon a monté les marches du Palais des Festivals, à Cannes, pour mirer la version restaurée et inédite de Plein Soleil, le film de René Clément qui l'avait rendu célèbre. Fils du peuple, Delon, après un détour par l'Indochine, son CAP de charcutier en poche, va, comme Lucien de Rubenpré, monter à la capitale pour forger son destin, avec sa belle gueule qui faisait fondre ses dames. Et c'est d'ailleurs une actrice, Brigitte Auber, qui va lui mettre le pied à l'étrier, en l'initiant au milieu du cinéma, où il sera très vite repéré par un certain Jean-Claude Brialy, foudroyé par cette solaire beauté.


 (Jean-Claude Brialy, Alain Delon, Sacha Distel et Jean-Pierre Cassel)

En 1958, il rencontra Romy Schneider, dans Christine, bluette financée par Marcel Dassault, et se fiança avec l'actrice allemande.


Mais c'est Plein Soleil, de René Clément, adaptation d'un roman de Patricia Highsmith qui va le consacrer comme star du cinéma. Le trio formé par Alain Delon, Maurice Ronnet et Marie Laforêt,


passionnera le public français. Le bel Alain, éclatant de jeunesse, éphèbe au visage d'ange, va remporter le morceau et surpasser ses deux partenaires. Sa carrière fut lancée vers d'autres horizons transalpins.

Cette projection à Cannes est donc un retour au source pour l'acteur, une plongée dans son glorieux passé. Embarquez vous sur la musique de Nino Rota, futur compositeur d'Il Padrino.




26/05/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres